Ce jeudi, un salarié du quotidien des  » Dernières Nouvelles d’Alsace « , s’est donné la mort.

Photo : Google street-view

Il s’est jeté du quatrième étage

Un homme âgé d’une quarantaine d’années, travaillant au service maintenance du quotidien  » Dernières Nouvelles d’Alsace  » a mis fin à ses jours ce jeudi, en se jetant du quatrième étage du siège du journal situé dans la capitale alsacienne. Il était papa de deux enfants.

Des syndicats qui s’interrogent

Des syndicats s’interrogent s’il y a un lien entre ce drame et les restructurations en cours au sein du groupe de presse selon l’AFP. une autre source syndicale indique que « C’est un suicide sur un lieu de travail, donc on a tendance à faire un lien avec les conditions de travail ». En invitant, malgré tout, à attendre les conclusions de l’enquête sur les causes de ce suicide. Ce jeudi matin aux DNA, un comité économique extraordinaire s’est réuni.

Une minute de silence

Une minute de silence a été observée au sein du siège du journal, mais aussi durant de la manifestation à Strasbourg contre la réforme des retraites. « On a fait de multiples alertes en CHSCT depuis des mois,sur les conditions de travail, sur les problèmes de fonctionnement dans les différents services », a expliqué cette même source à nos confrères de l’AFP.

Des signes d’épuisement

« Tout le service maintenance donne des signes d’épuisement depuis des mois, voire des années », indique Nadia Slimani, de la Filpac-CGT, en pointant Nadia Slimani, de la Filpac-CGT à l’Agence France Presse, les restructurations en cours au sein du groupe : « réductions d’effectifs, changements d’horaires » et le fait que, désormais, « tout le monde fait tout ». À noter, qu’il n’y aura pas d’édition prévu ce vendredi 06/12 en signe de deuil.