Bas-Rhin : apporter une meilleure offre de soins

Une convention a été signée entre le conseil département du Bas-Rhin et l’Agence Régionale de Santé.

Photo: Matthias Zomer

Une collaboration

Une convention a été signée entre Frédéric Bierry, président du Conseil du Bas-Rhin et Christophe Lannelongue, directeur de l’Agence Régionale de Santé. Il s’agit d’une collaboration qui est portée vers sur le pilotage de la politique autonomie, le renforcement des soins de proximité, aussi la prévention et l’éducation à la santé, l’enfance et la pauvreté. Un partenariat a été établi entre le CD67 et l’ARS pour une durée de cinq ans avec plusieurs défis à relever.

des enjeux prioritaires en matière de santé

Certaines maladies cardio-neurovasculaires, respiratoires, accidents vasculaires cérébraux, la mortalité infantile, l’obésité, sans oublier l’augmentation du nombre de personnes dépendantes et les inégalités sociales et territoriales persistantes sont des enjeux prioritaires en matière de santé. Cela permet donc, une meilleure articulation entre les acteurs médicaux, sociaux et médico-sociaux et une prise en charge des personnes de façon plus efficace et globale.

Différents défis à relever

Le schéma de l’autonomie des personnes handicapées et des personnes âgées du programme régional de santé 2. Mais aussi concernant l’enfance avec l’élaboration conjointe de quatre plans d’actions de proximité en santé correspondant aux quatre territoires d’action départementaux et le déploiement du Plan d’actions enfance, jeunesse, famille « Un avenir pour nos enfants », par le renforcement des actions de prévention santé du service départemental de Protection Maternelle et Infantile et l’attention portée aux besoins de santé des enfants accompagnés par l’ASE.

L’accès des personnes en situation de précarité à des parcours de santé

Sans oublier, l’accès des personnes en situation de précarité à des parcours de santé coordonnés en vue d’un retour au droit commun décrit par l’ARS Grand Est dans le Programme Régional d’Accès à la Prévention et aux Soins, et dans le Plan (pauvreté). Le renforcement de la présence médicale sur les territoires afin de réduire les inégalités territoriales d’accès aux soins et aussi la coopération transfrontalière et le dépistage du cancer.