Fini le diesel à l’horizon 2025

La mairie de Strasbourg a adoptée un calendrier concernant l’interdiction progressive des véhicules les plus polluants.

Photo illustration : Pixabay.com

Cela doit aboutir à une interdiction totale des véhicules diesel

Ce lundi lors du conseil municipal, les élus de la ville de Strasbourg ont adopté un calendrier d’interdiction des véhicules les plus polluants qui doit aboutir à une interdiction totale des véhicules roulants au diesel.

Elle s’engage à déployer sur son territoire, une Zone à faibles émissions

Entre autres, la municipalité de la capitale alsacienne, s’engage à déployer sur son territoire, une Zone à faibles émissions à compter du 1er janvier 2020, mais avec d’abord l’interdiction des véhicules non classés (sans vignette Crit’Air), ensuite les vignettes 5 en 2022, 4 en 2023, et après 3 en 2024 et pour finir 2 en 2025.

Objectif, la sortie des pastilles Crit’Air 2

La ville de Strasbourg fait partie des treize territoires en France concernés par le contentieux européen sur la qualité de l’air. Selon la mairie, l’objectif final est la sortie des pastilles Crit’Air 2, à cela j’ajoute également la sortie de la totalité des véhicules diesel au 1er janvier 2025.

La commission européenne reproche à la France de pas respecter les limites pour le dioxyde d’azote

De son côté, la commission européenne reproche à la France ne pas respecter les limites pour le dioxyde d’azote, qui est un gaz émis par les pots d’échappement. L’an prochain, aura lieu les élections municipales, ça sera donc à l’équipe issues des élections de mettre en place la ZFE, en sachant que l’actuel premier magistrat de la capitale alsacienne Roland Ries, a fait le choix de pas se représenter.

Publicités